digiscopie et longue-vue

 

Comment choisir sa longue-vue pour la digiscopie ?

 

 

La digiscopie consiste à prendre des photographies numériques d'animaux dans leur milieu naturel à travers un oculaire de longue-vue ou de jumelles sur un sujet situé à grande distance. Un appareil photo ou un smartphone (téléphone portable) est installé sur l'oculaire à l'aide d'un adaptateur, on appelle cela faire de la digiscopie. La grande difficulté est qu'à travers une longue-vue le grossissements de tous les détails sont reproduits avec tous les défauts ce qui diminue fortement la qualité de l'image (luminosité, météo...).



Le matériel

Traitement ED

L'aberration chromatique

La distorsion

L'aberration comatique

Les grands diamètres

Oculaire grand champ

Un oculaire zoom ou fixe ?

Longue-vue droite ou 45° ?



Le matériel


• une longue-vue

• un appareil photo, smartphone ou tablette...

• un déclencheur à distance (pour supprimer les tremblements)

• un trépied



Traitement ED



Les couleurs se dégradent en traversant les lentilles des jumelles, c'es la dispersion ou aberration chromatique qui génère un arc en ciel sur les contours dans l'image observée.
Les traitements sur les verres dit ED  (Extra-low) permettent de réduire cette détérioration des couleurs en l'équipant d'une lentille fluorée coûteuse. Ce traitement donne des détails plus fins, une meilleure fidélité des couleurs, une réduction de la distorsion de l'image, de la netteté et un meilleur contraste. Ce traitement est couteux mais vous ne regretterez  pas ce type de jumelles car la qualité de l'image est au rendez-vous même pour les forts grossissements. L’achat d'une paire de jumelles ED est incontournable pour les amateurs de digiscopie.



jumelles traitement



L'aberration chromatique



En passant de l’air au verre d'une lentille les rayons lumineux subissent une réfraction (changement de direction). Ce changement de direction est légèrement différent suivant les couleurs.
Pour la digiscopie l'aberration chromatique est son ennemi. L’aberration chromatique affecte les couleurs qui se manifeste par des franges colorées aux limites lors de fort contraste. On corrige ce phénomène en multipliant le nombre de lentilles en verre comme le doublet achromatique (correction de 2 couleurs) ou le triplet apochromatique (apo correction de 3 couleurs) ou en utilisant des verres fluorés ED qui réduisent fortement l'aberration.



La distorsion



La distorsion donne une image déformée en son centre qui rend la mise au point d'un objet difficile. Si l’image est gonflée au centre, c'est une distorsion en barillet (barrelling) si elle est rétrécie au centre, c'est une distorsion en coussin, au bord du champ (pin cushion).



L'aberration comatique



Aberration comatique déforme l'image.
Les verres ED contiennent du fluorure de calcium (CaF2) et permettent de corriger ces phénomènes avec des doublets achromatiques ou des triplets apochromatiques.



Les grands diamètres



Plus fort sera le zoom et plus l'image s'assombrira, donc afin de capturer le plus de lumière possible il faudra utiliser de petit grossissement. La moindre vibration de la longue-vue produira un flou ou une déformation sur l'image capturée, l’utilisation d’un bon trépied et d’un déclencheur à distance sera indispensable.
Pour la digiscopie on devra choisir une longue-vue de grand diamètre. Les longues-vues de 80mm de diamètre sont lumineuses et ont un encombrement acceptable pour le transport. Il existe des formats supérieurs mais elles deviennent évidemment de plus en plus lourdes et encombrantes. 
La quantité de lumière transmise est proportionnelle à la surface de l'objectif. Une longue-vue de 80mm est deux fois plus lumineuse qu'une longue-vue de 60mm.



Oculaire grand champ



Pour la digiscopie il est nécessaire de disposer d’un oculaire à grand dégagement oculaire pour l’élimination du vignetage (bord noir entourant toute l'image), cela permettra un meilleur positionnement de l’appareil photo devant l'oculaire et atténuera les soucis de vignetage.
L'idéal serai les oculaires à focale fixe 30x ou 25x (wide angle) qui combinent un champ très large et un grossissement idéal. Les zooms et leurs avantages ont fortement réduit la vente d'oculaires fixes devenus des produits haut de gamme.



Un oculaire zoom ou fixe ?



Le bord noir tout autour de l’image est appelé vignettage.
Cette grande surface noire surexpose la partie centrale et perturbe l'appareil photo.
Les oculaires zooms des longues-vues sont polyvalents mais l’image transmise est moins large qu'un oculaire fixe à champ large. 
En digiscopie on préfèrera souvent l'oculaire fixe 30x à large champ de Swarovski ou le 32x de Leica qui reste hors de prix pour bon nombre d'entre nous.



Longue-vue droite ou 45° ?



Les longues-vues formant un angle de 45° ont quelques inconvénients pour la digiscopie, l’écran LCD de votre appareil photo pointera vers le ciel ou le soleil rendra difficile de voir l'image. Un autre inconvénient c'est l'observation dans un endroit restreint comme dans sa voiture ou dans un affût rendant la vision dans l'oculaire plus délicate.
Les longues-vues droites se revendent beaucoup moins bien que les 45° car elles sont beaucoup moins recherchées.
Les longues-vues 45° sont beaucoup plus confortable pour l’observateur, à moins que vous soyez un passionné absolu de la digiscopie et de l’observation dans des endroits restreins, choisissez une longue-vue 45°, elle vous offrira un meilleur confort d'utilisation.